Le spectacle Délit de cuivre

Six musiciens virtuoses, issus des plus prestigieux conservatoires ont rendu leur queue de pie le temps d'un spectacle.

 

Ils ont remis en question leur formation classique afin de nous régaler de leurs facéties.

 

Tour à tour, drôle, délirant et sensible, leur talent toujours présent, ils iront jusqu’à se mettre à nu pour votre plaisir.

 

 

 "DELIT DE CUIVRE" est un spectacle musical dans lequel vous ferez la connaissance de 6 personnages au caractère bien défini; qu'il soit séducteur, timide, colérique, maladroit, autoritaire ou rêveur.

 

Ces six musiciens talentueux (5 cuivres et 1 percussionniste) vont vous présenter un florilège de morceaux hétéroclites aux arrangements variés. La diversité est le maître mot de cette succession de pièces musicales: passant de "surprise" à "surprise" avec une facilité déconcertante.

 

Si les dialogues sont inexistants, les situations se multiplieront au fil du spectacle. Grâce à ces dernières, vous découvrirez le caractère attachant de chaque personnage à mesure que les morceaux se succéderont. Souvent burlesques, parfois poétiques, toujours drôles, nos musiciens ne se contenteront pas de jouer la musique, ils vivront littéralement les morceaux. Chaque musique offrira aux personnages l'opportunité de dévoiler sa personnalité dans des situations résolument visuelles voire clownesques. Conflits, réconciliations, idylles, accidents... seront au rendez-vous.

 

"DELIT DE CUIVRE" ravira petits et grands, mélomanes et sourds, agrégés de linguistique et non francophones. Un spectacle qui laisse la part belle à la musique mais qui fait aussi découvrir la face cachée de ces êtres mystérieux et fascinants: « Les Musiciens »...

 

"Une mise en scène chorégraphique signée Nicolas HAUT, comédien et metteur en scène dont on a pu apprécier la verve, entre autres, dans les Dicodeurs, La soupe est pleine et l'Agence.

 

Côté musique, de la Toccata pour orgue de Bach à l'Ouverture de Guillaume Tell, du Cancan d'Offenbach à la Guerre des étoiles. Du Ranz des vaches à la Cinquième de Beethoven, le répertoire est ébouriffant, avec un arrangement en variations désopilantes de Alte Kamaraden de Carl Teike, air bien connu des fanfares, dû à la plume de Jean-Pierre Hartmann, et des compositions originales comme une délicieuse Valse de rêve d'Antoine Auberson et d'incroyables Chaises musicales de Frank Urfer."

Journal de Cossonay (SK) du 15 février 2013